C’est bientôt les concours! Des clés pour s’y préparer.

Les concours des écoles d’ingénieurs ou des écoles de commerce commencent bientôt, comment s’organiser pendant cette période de révision?

Passer des concours c’est un véritable marathon.

Ce n’est pas une course de vitesse. Pensez à vos concours blanc: 3-4 jours d’épreuves d’affilée. C’était déjà fatigant! Là vous allez devoir rester frais et intellectuellement disponible pendant plusieurs semaines. Il faut donc faire d’ores et déjà attention à deux choses: être en forme et avoir envie.

Être en forme physique.

Quand on est fatigué, on réfléchit mal, et on multiplie les erreurs, on a une moins bonne mémoire. Il est donc capital, pendant ces 15 jours environ avant les concours d’avoir une très bonne hygiène de vie, et de donner au cerveau ce dont il a absolument besoin pour fonctionner: du sommeil, de l’oxygène et une nourriture équilibrée.  Pendant cette période de révision, il faut aller dehors au moins une fois par jour, marcher 30 minutes, ou courir. Faire du sport en salle c’est bien, ça peut défouler, mais pour l’oxygénation ce n’est pas forcément top.

 

Au bout du chemin, le succès!   Photo by Justin Kauffman on Unsplash

 

Avoir envie!

Avoir envie de faire une dissertation, un problème de maths, un problème de physique, une contraction de texte… Un de mes anciens élèves, en prépa BL, m’avait raconté qu’il avait tellement fait de dissertations pendant l’année, qu’il avait « une indigestion » de dissertations et ne pouvait plus en faire aucune. Il n’a donc rien fait pendant ses concours… Un truc pour garder l’envie est de s’arrêter de réviser au moins une journée complète avant le début des concours, idéalement deux.

Une chose est certaine, vous ne vous sentirez pas prêt! En effet, on peut toujours approfondir, faire plus… Alors lâchez-prise sur la perfection et l’exhaustivité. En évacuant cet objectif, on a un souci de moins. Faites de votre mieux.

S’organiser.

Faire un emploi du temps à l’avance est indispensable; il doit être assez précis quant aux horaires que vous consacrerez à chaque matière.  Répartissez les différentes matières de façon équitable. Sinon, le risque est de n’en travailler qu’une ou deux ou bien de faire des impasses.

Une des caractéristiques du cerveau est qu’il vaut mieux travailler « quatre fois une heure qu’une fois quatre heures ». Il s’agit d’adapter cela à votre fonctionnement bien sûr, mais ayez en tête que vous mémoriserez d’autant mieux que vous le verrez plusieurs fois. D’autre part, le temps de concentration est limité. Faites des pauses toutes les deux heures au moins, une pause courte bien entendu: allez boire un verre d’eau et faire quelques pas dehors si vous le pouvez, faites quelques étirements. Faites attention aussi aux distracteurs chronophages: instagram, snapchat et autres réseaux sociaux…..

 

Dans quel environnement travailler?

 

Travailler au milieu des autres…                patrick-robert-doyle-1281439-unsplash

Ou tranquille chez soi….
Photo by Nicole Wolf on Unsplash

Il faut faire en fonction de vos goûts: préférez-vous la solitude pour travailler ou avez-vous besoin de compagnie?Dans une pièce ou vous êtes seul dans le premier cas, à la bibliothèque universitaire ou au CDI dans le second cas. Vous pouvez également varier les lieux, ce qui permet de rompre la monotonie. Si apprendre à plusieurs est plus facile pour vous, prévoyez-vous des sessions avec des camarades. Si vous êtes au calme dans votre chambre, rien ne vous empêche d’utiliser tout l’espace, et d’introduire du mouvement dans votre travail. Remémorez-vous votre cours en marchant, accrochez une liste de questions dans un coin et répondez-y chaque fois que vous passez devant…

Faire des fiches ou pas?

Faire des fiches, c’est important dans le processus d’apprentissage, mais c’est une chose que vous avez certainement dû faire avant. C’est plutôt maintenant le moment de les utiliser pour travailler…

Voir quelques cartes mentales ici.

Ce que vous pouvez faire d’efficace, c’est pour chaque chapitre, prévoir une liste de questions à se poser pour réviser. Plutôt que de relire votre cours, répondez aux questions.

Le cours, vous l’avez vu et revu pendant l’année, vous pouvez le réviser, mais par des problèmes ou des sujets de concours. En ce qui concerne plus précisément les mathématiques, un problème de concours, c’est très différent d’un exercice de colles ou d’un exercice d’application. On est à la fois plus et moins guidé. Quand on fait un exercice dans le cours sur les espaces euclidiens, et qu’on vous demande de démontrer une inégalité, il y a 99% de chance que ce soit à l’aide de l’inégalité de Cauchy-Schwarz… Hors contexte, on a plusieurs idées possibles. C’est justement le bon moment pour faire des fiches transversales: les différentes façons de démontrer une inégalité, de montrer qu’une matrice est diagonalisable, etc.

Dans une colle, on peut vous demande d’étudier la nature d’une série, parfois il y a des astuces « auxquelles on n’aurait jamais pensé »! Oui certes, mais une colle, c’est à l’oral et un dialogue s’instaure. Alors que ce genre de situation se produit rarement à l’écrit. On a plus de questions intermédiaires, on est guidé par le contexte du problème. C’est important d’apprendre à lire et à utiliser les énoncés.

Je vous conseillerais plutôt de faire des problèmes de concours, en essayant de toucher à tous les thèmes de l’année, et de profiter de chaque problème pour aller revoir le cours correspondant.

Les révisions de dernière minute…. Si cela vous rassure, vous pouvez revoir quelques formules ou dates ou informations avant votre épreuve. Dans ce cas, comme déjà dit plus haut, cela ne sert à rien de relire son cours! Poser vous des questions, et répondez-y. Après, allez vérifier sur votre cours.

Pour ne pas stresser:

vous pouvez commencer, pendant que vous faites des annales, à imaginer que vous êtes en concours, et que cela se passe bien. Comme si vous répétiez une pièce de théâtre. Le jour J, vous l’aurez déjà vécu plusieurs fois, vous aurez donc moins d’appréhension. le cerveau ne fait pas la différence entre ce qui est réel ou imaginé.

D’autre part, pour diminuer le stress, anticipez! Où cela va-t-il se passer, comment vous irez, combien de temps cela va vous prendre.

Faites une liste de toutes les choses dont vous aurez besoin, et préparez-le la veille. Pensez à votre convocation et votre pièce d’identité!

Rappelez-vous que c’est un concours, donc même si vous avez « raté » une épreuve, rien n’est perdu. (Vous ne savez pas comment cela c’est passé pour les autres).

Quelques trucs anti-stress efficaces:

La cohérence cardiaque: il s’agit de pratiquer quelques minutes par jour une respiration équilibrée entre inspir et expir. Vous pouvez vous aider avec cette appli: Respirelax+ (à télécharger ici).
l’EFT (Emotional Freedom Technique), une vidéo ici.

Pensez à la méga fête que vous ferez quand tout cela sera terminé!

 

Photo by Fidel Fernando on Unsplash