Apprendre, comment faire?

Pendant les études apprendre est primordial. Mais quelles sont les stratégies efficaces pour apprendre?

Que font les étudiants, les élèves habituellement?

Ils vont en cours, écoutent et prennent des notes, puis chez eux, relisent le cours, éventuellement le recopient, écoutent des vidéos, font des résumés, soulignent ou surlignent leur cours. Puis ils passent leur examen. Cette stratégie permet souvent de réussir ses examens ou ses évaluations. Mais, après l’examen? On oublie souvent ce qu’on a appris, on ne retient pas dans la durée et on n’est peu capable de l’utiliser dans un autre contexte. C’est aussi cause d’échec à l’examen, quand on a « un exercice qu’on n’avait jamais fait en classe »!

Mais en fait, à quel moment réellement les étudiants apprennent-ils le plus?

Eh bien, c’est pendant leur examen! En effet, contrairement à une croyance solidement établie, la mémoire n’est pas un endroit dans lequel on stocke de l’information, une sorte de tiroir qu’il faut remplir bien soigneusement, et ensuite il ne reste qu’à ouvrir le bon tiroir. La mémoire est reconstructive. Se souvenir, ce n’est pas aller chercher de l’information quelque part dans sa tête, se souvenir c’est reconstruire l’information.

Quand on a « quelque chose sur le bout de la langue », ou quand on sort d’une évaluation en se disant « je le savais », c’est bien que l’information est quelque part dans sa tête, mais qu’on n’y a pas eu accès. Il ne suffit donc pas « de remplir » la mémoire. A un moment donné, nous n’avons pas accès à toutes les informations sur un sujet. Et heureusement! Imaginons qu’en rencontrant quelqu’un, nous ayons instantanément en tête tout ce que nous savons de lui, toutes les expériences que nous avons eu avec lui… C’est ce qui arrive au héros d’Enki Bilal dans Bug. Toutes les données de l’univers ont été effacées, ou en tout cas personne n’y a plus accès, et lui, tel un ordinateur super-puissant possède en lui toutes les données. Sa situation n’est pas très agréable…

Pour en revenir à notre sujet, comment faire pour retrouver, reconstruire l’information?

Il faut s’entraîner à cela. C’est pour cela que je vous ai dit que c’est pendant l’examen qu’on apprend le plus, car à ce moment là, on s’entraîne à retrouver et utiliser l’information. On comprend bien alors que, pour réussir ses examens, et plus généralement pour apprendre des choses de manière durable, il faut s’entraîner à retrouver l’information avant l’examen!

Une manière de faire est de retrouver ses connaissances par des questions.

Vous pouvez également retrouver une série d’articles que j’ai écrit pour apprendre et s’épanouir, « apprendre pour quoi faire » « apprendre pour quoi faire 2″, « apprendre pour quoi faire 3« , et « apprendre pour quoi faire 4« .

Sur le site sciences cognitives, vous trouverez des vidéos et des conseils de Mathieu Gagnon qui m’ont inspirées pour cet article, et dans lesquelles il y a des études scientifiques qui corroborent ces idées.

D’autres idées dans le chapitre 7 « je mémorise mon cours pour mieux l’utiliser » en vente sur la boutique.

Pendant le stage de la Toussaint, on verra également comment utiliser les cartes mentales pour apprendre.