Les Mots Mathématiques En Scène- deuxième

Suite à mon précédent article et à celui publié dans Images des Maths, je vous livre ici une nouvelle production de poèmes écrits par les élèves et les participants pendant le Festival Les maths dans tous leurs Etats.

Dans un récent cours au Collège de France, (langages et mathématiques, des réseaux dissociables) Stanislas Dehaene met en évidence que les réseaux neuronaux en jeu pour » parler maths » et pour « parler le langage courant ou la littérature » sont distincts. Mais alors, la poésie mathématique, dans quel circuit cela apparaîtra? Parfois, certaines phrases écrites ont un double sens troublant…..

Voici quelques nouveaux poèmes.

Dans la foule au hasard, j’ai trouvé une inconnue.
Nous commencions une relation infinie pour la vie.
Tout était si complexe, mais nous vivions un bonheur absolu.
Il n’y avait que du positif, pas de négatif.
Ensemble, notre union prenait une bonne direction.
Notre relation était si bien partie…
Mais voilà qu’aujourd’hui notre suite est coupée.
Rodez 1ère S4

 

 

Notre tribu n’a pas d’identité,
Elle est discrète, propre et naturelle.
Basée sur l’existence d’un groupe,
Ayant pour direction la même issue.
Le côté naturel symbolise la puissance,
Le vide, la primitivité de notre union
Qui n’a pas fini de dériver.
Chintokadri, Costouchintok, Pecman 1ère S4 FDE, la street.

 

 

La puissance, que la puissance
J’ai pas connu d’limite depuis mon existence
Gros, j’m’sors bien, suis-je trop borné?
Parle en français, parle en maths, ou prend tes distances.
Ramenez-moi l’image, je reste constant, place au hasard.
Qu’est-ce que tu me parles? Dans ta courbe t’es qu’un point.
Ceux qui pensent me connaître me connaissent pas.
Maintenant je suis ouvert comme l’intervalle de mon secteur.
T’es pas le vide, je suis au fond d’un carré (VIP)
Refrain:
La puissance (paw,paw)
Gros, c’est la puissance, c’est la puissance
La puissance,
Gros, c’est la puissance, c’est la puissance.
Parodie de la puissance-MHD par le P.E.A.C.H. (FDE-Rodez)

 

 

Une tribu repère une boule
En direction d’un sommet.
La boule se décompose
En opération, relation, application et projection
Dans l’univers.
Alexandre Clara CE2

 

Divi division, Divi division
Décomposition…
Divi division, Divi division
Décomposition…
Elle calcule la base, Division!
Plein de calculs, opérations!
Baptiste, collège JP Laurens

 

 

L’identité territoriale du groupe infini est discrète, non limitée.
Nos membres astuciés reposent sur des combinaisons basiques.
L’origine de notre vie dépend de magie réelle.
Nos relations variables sont positives au développement.
L’union logique du clan est notre puissance.
La loi distincte du clan est semblable à l’humain.
Les analyses absurdes humaines ne signalent aucune dimension
dans l’univers, l’espace.
Les humains, suite à la pollution
Ont malgré tout une espérance de vie supérieure à nous,
selon leurs hypothèses.
Adam Dumas, 5ème 1

 

 

Une famille c’est une identité, une tribu,
Un couple, une hérédité.
Clémence I. CE2
L’espérance, c’est d’être ensemble dans l’égalité.
L’existence est normale et intégrale.
Maxime, CE2

 

 

La liberté c’est de l’hérédité.
L’égalité c’est qu’un dérivé.
Le vide c’est négatif moi je te le dis l’infinitif.
Les mathématiques c’est très logique.
Evan F. 6ème Ayguevives

Analyse négatif mais
Espérance positif!
Espace naturel et
Astuce immortelle!
Jade L. 6ème Ayguevives

 

Mauvaise hypothèse
repère supplémentaire
Partie infinie,
Suite logique.
Clara, 6ème Ayguevives

 

 

Dans la vie, nous faisons tous des erreurs.
Les mots ont tous une fonction,
Nous sommes tous une tribu, les Hommes.
Kylian G. 5ème 1

 

Une famille positive qui adore sourire.
Elisa, Grande Section.

 

Les propriétés naturelles ont des limites.
Lire c’est naturel, il n’y a pas de limite,
C’est discret et réel.
Aurélien, CE2

 

L’univers est infini, ainsi que l’espace.
Pour trouver le produit de facteur fois facteur.
L’application de l’erreur est humaine,
on est libre d’égalité.
La racine carrée d’une boule est une combinaison impossible.
La nature est intégrale, c’est un évènement très utile.
Evidemment ce n’est qu’une hypothèse.
Tristan L., Ayguevives

 

L’union c’est la puissance
Des mathématiques.
Un membre de notre fonction,
Il vient d’une tribu, il vient de loin,
Bref, une personne de notre groupe,
C’est une structure.
Julien A., 6ème Ayguevives

 

Les maths sont normales comme l’espace.
Ils représentent la fonction du monde.
Ils ne sont ni inconnus, ni négatifs pour la Terre,
C’est notre puissance.
Pour la famille les maths vont
Jusqu’au sommet -facteur.
Les maths sont coupés pour faire l’astuce de l’univers.
Ils montrent les branches du développement 
Pour les dimensions.
Théo P., 5ème, Castanet

 

Tête décomposée
Espace variable
Evènement inférieur
Sommet normal
Analyse inconnue
Erreur continue
Univers absolu
Identité propre
Boule ouverte.
Mathis Le M., 6ème, Ayguevives

Ensemble, le naturel est réel
Dans les applications,
Orientation et combinaison sont en relation.
Dans un évènement, il n’y a que des arrangements.
Une existence est absurde par rapport à l’univers absolu.
Les membres d’une tribu, c’est comme l’image d’un système.
L’existence est une erreur absolue.
L’ordre absolu c’est comme le négatif des mathématiques,
cela n’existe pas.
La puissance est infinie, comme les limites de la famille.
Vivian, 6ème, Ayguevives

 

Pendant le Festival, certains élèves ont également réalisé une vidéo, dans laquelle ils « parlent maths », à voir absolument!